Vous consultez : Le Typhlophile / Articles / Opinion libre
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Le Typhlophile / Articles / Opinion libre

Quatre cannes blanches.

Dimanche 23 avril 2017 à 01:36:57 HaE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'une BraillePlace.
L'imprimante braille ou embosseuse BraillePlace, un produit Américain, est un appareil qui permet d'effectuer des impressions braille à gros volume. D'une rapidité approximative de 10 pages minute.





Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / Articles / Opinion libre

Retrouver toutes les brèves du Typhlophile en ordre décroissant de parution et par thématique.

Opinion libre


Article 1 à 10 de 19.

  • 1. Écriture braille : LA FIN DU BRAILLE Pas Pour Demain!

    Texte d'opinion d'une utilisatrice du Braille, suite à la parution d'un article dans La Presse du 5 juillet 2011. (4 août 2011)

  • 2. Déficience visuelle : La chronique de Jean Brière – - Du concret!

    Quelquefois, probablement trop souvent, je suis de mauvaise humeur. Certains faits de l'actualité contribuent à cet état d'esprit m'incitant à bougonner, discourir, voire même à écrire une chronique dans le Vision-ère, la publication du Regroupement des personnes handicapées visuelles (régions 03-12). Ainsi, quand je prends connaissance des ridicules publicités télévisées de l'INCA ou de la gigantesque et combien inutile opération d'actualisation de la politique de l'Office des personnes handicapées du Québec «À part... égale», rebaptisée «À part entière», impossible de me retenir, je fulmine! (21 septembre 2008)

  • 3. Mon beau sapin

    Je conserve un souvenir impérissable de l'arbre de Noël de mon enfance. Je ne me lassais pas de contempler le merveilleux sapin qui trônait fièrement à chaque fin d'année dans le salon familial. Les arbres de Noël préférés de nos jours sont généralement naturels, en dépit des apparentes préoccupations environnementales. Mon sapin à moi était on ne peut plus artificiel et écologique. Son tronc argenté, maigre comme un manche à balai, supportait des tiges d'acier en guise de branches. Ces dernières étaient hérissées de milliers de brindilles en papier d'aluminium qui brillaient comme des diamants. Garni de ses boules de Noël rouges et protégeant sa modeste crèche, il m'apparaissait tout à fait splendide. (8 décembre 2007)

  • 4. La chronique de Jean Brière : La banalisation

    Récemment, un membre de notre Regroupement me confiait son indignation face à l'expression populaire «souffrir d'une déficience visuelle». Il estimait cette expression mensongère et humiliante puisque son état ne lui causait aucune douleur. Je lui fis observer que la privation d'une vision normale pouvait causer des souffrances psychologiques aussi bien que physiques sans parvenir à calmer son irritation. (28 août 2007)

  • 5. Mobilité : Coûts élevés vs mobilité réduite

    Du 18 au 22 juin 2007, Montréal est l'hôte de la 11e conférence internationale sur le transport pour les personnes âgées et les personnes à mobilité réduite. Concrètement, à qui s'adresse cette conférence ? (18 juin 2007)

  • 6. 1981, DÉJÀ 25 ANS !

    L'année 1981, vous vous souvenez? Quelle importance revêt cette lointaine année pour nous, citoyens handicapés? Bon nombre de personnes aveugles ou amblyopes, habitant la région de Québec, évoqueront légitimement la fondation de leur association de revendication : le Regroupement des personnes handicapées visuelles (régions 03-12), appelée, à l'origine, RAAQ Section Québec. Pour ma part, je découvrais amèrement, cette année-là, les aléas de l'intégration professionnelle, au terme de mes études. Bref, j'expérimentais le chômage! En fait, l'événement occupant mon souvenir avait une portée plus globale. Permettez-moi de vous rafraîchir la mémoire : 1981 fut décrétée, par l'Organisation des Nations Unies, l'année internationale des personnes handicapées. (20 mars 2007)

  • 7. Semaine de la Canne blanche : Le chien-guide ou la canne blanche? : un libre choix !

    L'utilisation d'une aide à la mobilité reste une décision importante à prendre lorsque l'on vit avec une déficience visuelle. Que ce soit avec l'aide d'un chien-guide ou d'une canne blanche, la décision finale de cet important choix revient à la personne qui cohabite avec le handicap visuel. En cette semaine de la canne blanche, l'Association des personnes handicapées visuelles de Lanaudière souhaite répondre à différentes questions qui nous sont souvent posées et aussi, profiter de ce moment pour clarifier certains mythes que les gens croient encore, même en 2007 ! (4 février 2007)

  • 8. Discrimination : Les GÉNIES ne sont pas tous à l'Université !

    Une personne aveugle utilisant un chien-guide a été refusée, à un programme m'immersion en langue anglaise, langue seconde. (6 juillet 2004)

  • 9. Déplacement sécuritaire : Actualité sur les répititeurs de feux piétons pour aveugles.

    Je vous ai récemment envoyé un historique rapide sur les répétiteurs de feux piétons, aujourd'hui, je vais expliquer la situation actuelle. (8 décembre 2003)

  • 10. Accessibilité : ACCESSIBILITÉ À PARIS

    Je vous informe qu'a eu lieu une réunion regroupant les associations parisiennes pour les informer sur l'accessibilité à Paris. Je vous adresse mon compte rendu qui s'appui sur mes sentiments et qui est donc totalement subjectif. (4 décembre 2003)


Les thématiques disponibles

Veuillez sélectionner l'un des thèmes ci-dessous pour accéder directement à l'index complet spécifique de celui-ci.


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

Aucune éphéméride en déficience visuelle pour aujourd'hui.

Saviez-vous que :

Le système braille est le résultat de nombreuses recherches de la part de son auteur, mais on peut dire que, dès 1825 alors que Louis Braille n'a que 16 ans, la partie essentielle de son système est conçue.

TyphloPensée

« Bleus ou noirs, tous aimés, tous beaux,
Ouverts à quelque immense aurore;
De l'autre côté des tombeaux
Les yeux qu'on ferme voient encore. »

SULLY PRUDHOMME, Stances et Poèmes.

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 20 janvier 2012
© 1996/2017; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.