Vous consultez : Le Typhlophile / La Terre vue du Ciel par les non-voyants
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

La Terre vue du Ciel par les non-voyants

Quatre cannes blanches.

Mardi 16 juillet 2019 à 22:34:22 HaE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'un Dymo braille.
Cet appareil permet d'écrire en braille sur du ruban Dymo.





Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / La Terre vue du Ciel par les non-voyants

29 juillet 2003

Photo de Yann Arthus-Bertrand. Elle représente les mains d'une personne aveugle lisant une image tactile réalisée par Alain Mikli.Description

© Yann Arthus-Bertrand 2003

Yann Arthus-Bertrand voulait partager son regard photographique avec les non-voyants ; Alain Mikli a relevé le défi

Depuis 25 ans, Alain Mikli est derrière la même idée : donner du style à une contrainte. Une journaliste française a écrit qu' « en matière de lunettes, il y a l'avant et l'après Mikli ». Avant Alain Mikli, il y avait des lunettes prothèses ; depuis Alain Mikli, il y a des lunettes pour voir autant que pour être vues.

Alain Mikli a inventé une nouvelle philosophie de l'optique : Correction & Distinction.

Il a construit son parcours avec la volonté de préserver un constant équilibre entre confort, technicité et valeur esthétique.

Aujourd'hui, pour répondre à la volonté de YAB de rendre son message de préservation de la terre accessible au plus grand nombre, il invente un nouveau langage et donne aux non-voyants le plaisir de découvrir la Terre vue du Ciel.

Quand le photographe a fait appel à Alain Mikli pour mettre ses photos à la portée des non-voyants, l'acétate de cellulose s'est immédiatement imposé. C'est le matériau idéal pour traduire en haut relief la Terre vue du Ciel et pour réaliser des images tactiles avec une grande qualité de détail. De la première rencontre entre Alain Mikli et Yann Arthus-Bertrand à la réalisation du projet, 1 an de recherche a été nécessaire.

MATIÈRE : ACÉTATE DE CELLULOSE

En 1853, un fabricant américain de boules de billard lança un concours offrant une récompense à qui trouverait un substitut valable à l'ivoire. John Wesley Hyatt se passionna pour cette recherche et découvrit le celluloïd en 1870. Ce matériau est fabriqué à base de coton, d'où sa première dénomination.

En 1849, la société Mazzucchelli fabriquait des peignes, des boutons, des boules de billard en os, en corne et en écaille. Le fils du créateur de la société réalisa l'importance du celluloïd comme matériau de substitution et créa une nouvelle usine pour le développer. La formule améliorée du celluloïd a pris l'appellation d'acétate de cellulose. Aujourd'hui, Mazzucchelli est le plus grand fabricant d'acétate de cellulose au monde. Alain Mikli s'est donc adressé à lui pour réaliser les plaques de la Terre vue du Ciel par les non-voyants.

L'acétate de cellulose est le matériau fétiche d'Alain Mikli. En 1978, séduit par la noblesse de la matière, il renouvelle la façon de la travailler. Pigmentation, découpage, collage, pressage, étuvage nécessitent douze mois de préparation et de recherches. Les lunettes sont sculptées dans des plaques ; il n'est jamais question d'injecter ou de mouler le matériau.

Constitué à 75% de coton, l'acétate de cellulose est la seule matière plastique d'origine végétale. Ce paramètre a séduit Yann Arthus-Bertrand, puisqu'il s'accorde avec sa philosophie de protection de l'environnement. Enfin, l'acétate de cellulose est souvent utilisé comme support de texte en Braille puisque son toucher sensuel permet une lecture tactile aussi aisée que le papier.

SAVOIR-FAIRE ET TECHNOLOGIE

Pour fabriquer les images tactiles, les équipes d'Alain Mikli ont utilisé les photos de Yann Arthus-Bertrand en haute définition (300 dpi). Chaque image a été retravaillée en taille réelle, soit en 80 cm x 120 cm. a chaque point ou pixel sur l'image d'origine a été donné un niveau de plan. Celui-ci a été donné par la couleur d'origine. Chaque objet ou feuille d'arbre a été détouré. Les photos ont ensuite été réinterprétées en niveaux de gris, en travaillant par plans. Il a donc fallu déterminer les différentes profondeurs des images originales : les plans les plus profonds sont les plus clairs (gris, blancs...), tandis que les plans les plus en relief apparaissent dans des niveaux de gris et de noir, plus foncés.

Les plaques d'acétate se présentent sous forme de sandwiches d'acétate. Ces sandwiches sont constitués d'une plaque gris translucide collée sur une plaque blanc opaque de 6 mm. Ces plaques sont ensuite gravées par usinage, selon une logique mathématique qui implique des niveaux de profondeur de gravure. Plus on creuse dans le gris (la partie supérieure), plus celui-ci devient transparent et laisse apparaître le blanc. Plus on creuse, plus les niveaux de gris sont clairs. On obtient donc un programme informatique constitué de courbes de niveaux affinées par le technicien programmateur, qui adapte ces courbes à l'épaisseur des plaques. Chaque image est testée tout au long de sa réalisation par un non-voyant pour validation. Le cas échéant, elle est retravaillée, jusqu'à ce que sa compréhension soit parfaite.

ART ET LANGAGE

Cette exposition permet à Alain Mikli de créer un nouveau langage. Elle est à l'image ce que le Braille est à l'écriture : un moyen de partager la culture, de développer l'imagination et d'affiner la représentation. C'est l'art mis à la portée des non-voyants, à la portée de personnes a priori privées d'accès à l'image en deux dimensions. Il fallait penser à passer d'une image bidimensionnelle à une image tridimensionnelle. En 1991, avec Until the end of the world, le film de Wim Wenders dont Alain Mikli avait réalisé toutes les lunettes, la question d'apporter l'image aux non-voyants se posait déjà. Ici, elle se réalise. Ce projet s'inscrit dans la cohérence du parcours d'Alain Mikli : ce créateur de lunettes a toujours aidé les gens à mieux voir : là, il trouve un moyen d'apporter de la perception.

Cette exposition est basée sur la sensation. Elle devrait susciter l'imagination et la rêverie, chez les non-voyants comme chez les voyants. Des textes en Braille accompagnent le dispositif de l'exposition et donnent une brève description des images tactiles. Cependant, pour accéder aux préoccupations de Yann Arthus-Bertrand sur la protection de la nature et l'état de la planète, il est recommandé aux personnes non-voyantes et malvoyantes de venir accompagnées.

La Terre vue du Ciel par les non-voyants est une première mondiale : une exposition d'art fédératrice, à la portée de tous. Le défi technique qu'Alain Mikli a relevé en créant ces images tactiles l'a amené à inventer un nouveau langage pour les non-voyants, et à réaliser de véritables objets d'art.

LISTE DES IMAGES TACTILES REALISÉES a PARTIR DES PHOTOS DE La TERRE VUE DU CIEL

  • Le World Trade Center, New York, États-Unis. (N 40°45' - O 73°59')
  • Caravanes de dromadaires près de Fachi, désert du Ténéré, Niger. (N 18°14' - E 11°40')
  • Formation cristalline sur le lac Magadi, Kenya. (S 1°52' - E 36°17')
  • Ateliers et cuves des teinturiers à Fès, Maroc. (N 34°05' - O 4°57')
  • Dune de sable au cœur de la végétation sur l'île Fraser, Queensland, Australie. (S 25°15' - E 153°10'
  • Détail d'un immeuble de São Paulo, Brésil. (S 23°32' - O 46°37')
  • Culture de thé dans la province de Corrientes, Argentine. (S 27°50' - O 56°01')
  • Icebergs au large de la terre Adélie, Antarctique (pôle Sud). (S 67°00' - E 139°00')
  • Cendres d'un arbre près des monts Gorohoui Kongoli, région de Bouna, Côte-d'Ivoire. (N 8°49' - O 4°07')
  • Blue Lagoon, près de Grindavik, presqu'île de Reykjanes, Islande. (N 63°54' - O 22°25')
  • Erosion sur les flancs d'un volcan près d'Ankisabe, région d'Antananarivo, Madagascar. (S 19°04' - E 46°39')
  • Baleine au large de la péninsule de Valdés, Argentine. (S 42°23' - O 64°29')
  • Bateau échoué, mer d'Aral, région d'Aralsk, Kazakhstan. (N 46°39' - E 61°11')
  • « L'arbre de vie », parc national de Tsavo-Est, Kenya. (S 2°11' - E 38°25')
  • Geyser du Grand Prismatic, parc national de Yellowstone, Wyoming, États-Unis. (N 44°26' - O 110°39')
  • Paysage de glace, Territoire Nunavut, Canada. (N 75°57' - O 92°28')
  • Cheval blanc d'Uffington, Oxfordshire, Angleterre. (N 51°34' - O 1°33')
  • Parterres de broderies du château de Vaux-le-Vicomte, Maincy, Seine-et-Marne, France. (N 48°34' - E 2°43')
  • Vol d'ibis rouges près de Pedernales, delta Amacuro, Venezuela. (N 9°57' - O 62°21')
  • Ballots de coton, Thonakaha, Korhogo, Côte-d'ivoire. (N 9°28' - O 5°36')
  • Pêcheur sur le lac de Kossou près de Bouaflé, Côte-d'ivoire. (N 7°06' - O 5°45')
  • Caravane de dromadaires aux environs de Nouakchott, Mauritanie. (N 18°09' - O 15°29')
  • Vase craquelée en Camargue, Bouches-du-Rhône, France. (N 43°27' - O 4°34')
  • Lotissements à Brøndby, banlieue de Copenhague, Seeland, Danemark. (N 55°34' - E 12°23')
  • Le Corcovado surplombant la ville de Rio de Janeiro, Brésil. (S 22°54' - O 43°14')
  • Arbres au milieu des eaux près de Taponas, Rhône, France. (N 46°07' - O 04°45')
  • Cotonnades séchant au soleil à Jaipur, Rajasthan, Inde. (N 26°55' - O 75°49')
  • Parc éolien offshore de Middelgrunden au large de Copenhague, Danemark. (N 55°40' - E 12°38')
  • Vue générale de Venise, Italie. (N 45° 35' - E 12° 34')
  • Cœur de Voh, Nouvelle-Calédonie, France. (S 20°57' - E 164°41')

CONTACT

Magali Brénon

Presse et Communication pour Alain Mikli

175, rue du Chevaleret - 75013 Paris - France
Tél. : 00 33 1 45 82 52 90 - 00 33 6 18 64 92 49

Courriel : magali.brenon@mikli.fr

Sites Web : www.mikli.fr
            www.earthfromtheair.com



Dernière mise à jour de cette page :  29 juillet 2003


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

En ce 16 juillet de l'an de grâce 1913. Naissance à Montréal de Jean Cypihot, qui deviendra au cours de sa vie, un grand philanthrope pour le monde des aveugles québécois.

Saviez-vous que :

Louis Braille naquit le 4 janvier 1809 à Coupvray, petit village agricole de la banlieue Est de Paris. Il mourut à Paris, à l'âge de 43 ans, le 6 janvier 1852. C'est vers 1825 qu'il mit au point l'alphabeth qui, déshormais, porte son nom. Aujourd'hui encore, il est utilisé comme système de lecture et d'écriture par les aveugles du monde entier.

TyphloPensée

« La brillance conceptuelle ne rend pas les lois de la physique aveugles. »

Norman Augustine

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 20 janvier 2012
© 1996/2019; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.