Vous consultez : Le Typhlophile / Maurice de la Sizeranne (1857-1924)
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Maurice de la Sizeranne (1857-1924)

Quatre cannes blanches.

Samedi 15 décembre 2018 à 09:38:05 HnE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'un lecteur de livres numériques.
La première version du Victor Reader un lecteur de livres numériques adapté pour les personnes handicapées visuelles. Ces livres numériques utilisent le standard DAISY.





Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / Maurice de la Sizeranne (1857-1924)

1857-1924

Maurice de la Sizeranne naquit le 30 juillet 1857 à Tain, petite ville de la Drône sur les bords du Rhône, en France. Il perdit l'usage de la vue suite à un fâcheux accident à l'âge de 9 ans, le 4 octobre 1866, après avoir reçu dans l'oeil une flèche qu'il venait de lancer en l'air.

Son oeuvre est colossale tant du côté réalisations, qu'écrits typhlophiliques (plus d'une centaine de titres). Mentionnons seulement qu'il est le fondateur de l'Association Valentin Haüy (1889) (grand bienfaiteur des aveugles français au tournant du xixe siècle); création du Musée et de la Bibliothèque Valentin Haüy (1886); mise sur pied de la toute première bibliothèque braille en France (1884); création des revues: «Le Louis Braille» (1883), «Le Valentin Haüy» (1883) et «La Revue Braille» (1884); mise au point de l'abrégé orthographique français (1882) qui modifiait le système d'abréviations dit «de Soissons» en vigueur depuis 1829; etc.

En 1917 suite à une maladie sévère, il doit se retirer dans son Tain natal où il continuera, après un rétablissement quasi complet, à suivre l'évolution des siens par l'intermédiaire de ses anciens collabrateurs, ainsi que par les périodiques qu'il a fait naître. Atteint d'une surdité partielle, il meurt paisiblement quelques années plus tard, le 13 janvier 1924 à l'âge de 66 ans.

Encore aujourd'hui, plusieurs de ses réalisations poursuivent l'oeuvre qu'il a amorcé permettant ainsi aux personnes handicapées visuelles d'aspirer à une vie active et productive.

Pour en savoir un peu plus sur ce personnage qui fut l'un des pionniers de l'épanouissement des aveugles, en France et de part le monde, vous pouvez consulter l'ouvrage écrit par Pierre Henri, l'un des nôtres, «Maurice de la Sizeranne, notice biographique» publié par l'Association Valentin Haüy, à Paris en 1957.


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

Aucune éphéméride en déficience visuelle pour aujourd'hui.

Saviez-vous que :

Charles Bonnet (1720-1793) Naturaliste et philosophe suisse, découvreur de la parthénogénèse (la reproduction sans fertilisation) et qui a élaboré la théorie de l'évolution. Bien que Bonnet était un avocat, sa vraie passion était les sciences naturelles. S'attardant d'abord à l'entomologie, il a étudié le comportement des aphides, et a découvert que l'insecte femelle pouvait se reproduire sans fertilisation par le mâle. En 1742, il a découvert que les chenilles et les papillons respirent par leurs pores, qu'il a nommées stigmates. Bonnet s'est ensuite intéressé à la botanique, en y étudiant les structures et les fonctions des feuilles.

Atteint de cécité, il s'est intéressé cette fois à la philosophie. Dans ses - Considérations sur les corps organisés - (1762), il élabora une théorie selon laquelle tout organisme femelle contient dans ses cellules sexuelles une quantité infinie d'individus préformés, entraînant l'immortalité et l'immuabilité des espèces. Dans la Palingénésie philosophique - (1769) il a élaboré l'idée que la Terre subi périodiquement des catastrophes universelles qui détruisent presque toutes les espèces vivantes, dont les survivantes accèdent au prochain stade évolutif. Bonnet a été le premier à employer le mot - évolution - dans un contexte biologique. Dans son - Essai de psychologie - (1754) ainsi que dans - Essai analytique sur les facultés de l'âme - (1760), il avait déjà entrevu la psycho-physiologie.

TyphloPensée

« La fortune ne paraît jamais si aveugle qu'à ceux à qui elle ne fait pas de bien. »

François de La Rochefoucauld - Maximes

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 20 janvier 2012
© 1996/2018; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.