Vous consultez : Le Typhlophile / Au royaume des aveugles, le Net est Roi
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Au royaume des aveugles, le Net est Roi.

Quatre cannes blanches.

Dimanche 24 septembre 2017 à 04:25:00 HaE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie de mains lisant le braille.
Le braille est le système de lecture et d'écriture pour les aveugles inventé par Louis Braille au début du XIXe siècle.





Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / Au royaume des aveugles, le Net est Roi

Il est une frange de la population pour qui Internet n'est pas seulement un moyen pratique de communiquer et de s'informer. Pour tous les non-voyants qui l'ont expérimenté, le Web a purement et simplement révolutionné leurs vies.

Par Hervé Ratel
Paru dans : Internet Today Numéro 3, septembre 2000.
(Texte reproduit avec l'autorisation de l'auteur.)

Cela peut surprendre certains, notamment ceux habitués à ne voir dans Internet qu'un robinet à images, mais ce nouveau média est la meilleure chose qui soit arrivée aux aveugles depuis, ni plus ni moins, l'invention de ce cher Monsieur Braille, voilà plus d'un siècle et demi. De la même façon que le système d'écriture et de lecture tactiles chamboula alors totalement leur rapport au monde, le Web poursuit aujourd'hui cette révolution en donnant accès à une profusion d'informations dont les non-voyants n'auraient pas osé rêvé quelques années auparavant. Envoyer, recevoir des mails bien sûr, mais également lire les journaux, des encyclopédies. Lorsque l'on pense qu'un petit manuel de la taille d'un " Que sait-je ", une fois traduit en braille, est plus volumineux, avec ses pages en relief, que l'annuaire d'Ile de France, pages jaunes comprises, on mesure mieux le saut de technologie qu'offre aujourd'hui le Web.

" Offrir " n'est bien sûr pas le terme le plus approprié. Encore moins pour les aveugles que pour les autres. Arithmétiquement parlant, il est même dix fois moins approprié puisque s'équiper leur coûte, au bas mot, 100 000 francs, au lieu des 10 000 qui font l'équipement d'un internaute moyen " normal ". (voir encadré). Il leur faut notamment acquérir un synthétiseur vocal, à la voix monocorde si peu suave, mais la plus grosse dépense vient du terminal Braille. Ce petit appareil est composé de centaines de cellules piezzo-électriques commandant autant de pointes rétractables pour traduire en alphabet Braille les phrases rencontrées sur l'écran de l'ordinateur. " Les prix sont dingues, dénonce Vincent Léger, un internaute non-voyant de Reims. Le plus petit afficheur Braille coûte 40 000f. Le problème, c'est que, rien qu'en France, il y a une douzaine de fabricants/distributeurs de tels produits spécifiques et le marché est très faible. "

En effet, si le nombre d'handicapés visuels en France est de l'ordre de 75000, d'abord, tous ne sont pas aveugles, ensuite, tous les aveugles ne lisent pas le braille. Ils sont même une minorité. " Faute d'un registre national de la cécité, le pourcentage de braillistes ne peut être qu'estimé, dit Pierre Griffon, psychologue au Centre de Rééducation Fonctionnelle pour Aveugles et Malvoyants de Marly-le-Roi. La fourchette est large : entre 5 et 20%. Mais, d'après mon expérience, ce dernier chiffre m'apparaît très optimiste. " À cela plusieurs raisons, la principale étant que 60% des déficients visuels ont plus de 60 ans. Difficile, à cet âge d'apprendre un langage totalement nouveau. " Sans compter que, chez un adulte, continue Pierre Griffon, la sensibilité tactile est beaucoup moins vive que chez un enfant. Allez demander à un maçon qui vient de perdre la vue de distinguer du bout de ses doigts calleux des points de 0,5mm séparés de 0,8 ! " La majorité des braillistes sont donc aveugles depuis la naissance ou les premières années de leur vie.

Mais, si ce n'est pas forcément facile de s'équiper et de se former à ce nouveau mode de communication, le bénéfice qu'il procure rachète tous les efforts. Internet peut même constituer un véritable facteur de réintégration pour les personnes qui perdent la vue à un moment de leur vie, suite à un accident ou une maladie. " J'oserai dire qu'apprendre l'Informatique est très facile lorsqu'il faut entièrement redéfinir la façon de manger, de boire, actions infiniment plus complexes, continue Pierre Griffon. Aussi, une chose est sûre : parvenir à maîtriser l'ordinateur permet à ces patients en plein désarroi, qui ont parfois subi une vingtaine d'opérations chirurgicales, de reprendre confiance en soi. Ils ont le sentiment de réussir enfin quelque chose... Passer par le virtuel accélère grandement le processus de réadaptation. "

Une fois équipé du matériel ad hoc, une fois formé, une fois paré à surfer sur les autoroutes de l'information, les véritables difficultés commencent. Le non-voyant se trouve plongé dans un monde inconnu, rempli, certes, de délices mais également truffé de chausse-trapes ; ici, sur ce site, les décodeurs n'arrivent pas à lire plus de deux lignes de texte et impossible de trouver le lien vers la page suivante. Là, sur cet autre, des animations en tout sens perturbent les logiciels de lecture et les font tourner en bourrique. " Sur les 100 sites que nous avons examinés pour l'instant, seuls 20 sont effectivement accessibles aux aveugles, résume Dominique Burger, chercheur (Inserm/ Université Paris VI) et président de l'association BrailleNet, à l'origine d'un observatoire d'évaluation des sites. " Pour évaluer un site, je le visite, tout simplement, explique un des membres de l'équipe, Sylvie Duchateau et, en même temps, j'évalue les difficultés que je rencontre, en tant que non-voyant, selon des critères très précis (voir encadré), définis en 1996 par l'initiative mondiale WAI (Web Accessibility Initiative). " En cas de problèmes, un mail est envoyé au webmaster pour l'avertir que son site est inaccessible aux handicapés. Parfois, BrailleNet lui propose d'aller plus loin et de se livrer à une expertise complète du site. " Beaucoup de réponse sont positives, continue Sylvie Duchateau. Le site du premier ministre et de l'assemblée Nationale étaient encore impraticables voilà un an. Ils ne le sont plus. A l'inverse, d'autres, comme celui du Futuroscope, pitoyable, nous répondent que leur site est déjà accessible à 90% des utilisateurs, alors... Pourtant, nous ne voulons pas interdire les images ou rendre les sites moins attractifs. Les solutions que nous proposons ne se font pas au détriment des internautes voyants"

D'autres sites seraient potentiellement accessibles mais deviennent, à force de complexité, illisibles. Souvent décrié, le site de la Fnac est ainsi accessible, à priori, aux non-voyants. Malheureusement, le webmaster n'ayant vraisemblablement pas pensé aux handicapés (ne le blamons pas, c'est malheureusement la norme), les pages sont très volumineuses et très longues . Résultat : une fois que le logiciel a décodé l'intégralité de la page, impossible pour le non-voyant de se rappeler ce qu'il y avait au début ! Ce qui est très problématique pour faire un shopping de disques ou de livres (Eh, oui, c'est possible : un scanner, un logiciel de reconnaissance de caractères et le tour est joué).

" Je ne sais pas à quoi c'est dû, raconte Julien Perben, concepteur non-voyant du site " ligne de vue ", mais très peu de sites dans le domaine de tout ce qui est Finance, bourse ou économie, sont accessibles. Pas d'intitulé de liens, que des adresses incompréhensibles et, à mon avis - puisque je ne les ai jamais vus- des textes systématiquement répartis dans plusieurs fenêtres. Et le multifenêtrage, c'est l'horreur ! "

Pour surfer, les aveugles ont le choix entre plusieurs navigateurs, répartis en deux groupes : les spécifiques qui analysent le code HTML et gèrent directement les entrées sorties Braille ou vocales. En gros, ils font une compilation des textes, en ignorant les images. C'est le cas de BrailleSurf, le navigateur développé par BrailleNet ou du Home Page Reader, d'IBM. Les autres sont des logiciels d'accès qui, à la base, n'ont pas été développés spécifiquement pour les aveugles et qui permettent d'interfacer des navigateurs fonctionnant sous Windows. Citons Lynx, DraculaWin ou le plus répandu Jaws. Ce dernier est complètement intégré à Windows, et fonctionne donc mieux, la chanson est connue, avec Internet Explorer qu'avec son concurrent avoué Netscape. Quel que soit le choix du navigateur, le non-voyant n'a de toute façon jamais une vision globale de la page sur laquelle il accoste. Il la perçoit par fragments qu'il doit manipuler mentalement, comme les différentes pièces d'un puzzle, afin de reconstituer l'information.

" Concernant Microsoft, je dirai que malheureusement l'essor de Windows contraint les développeurs à développer presque exclusivement pour ce système, alors que ce n'est pas, à mon avis, le plus pratique à utiliser pour les aveugles, puisqu'il est basé sur la vue en quelque sorte. " dit Sébastien Hinderer, autre internaute non-voyant, près de Mulhouse, actuellement en licence de Maths.

Un avis partagé par Sébastien Courbier du LATRA (laboratoire de Transcription et de Recherches pour Aveugles et Amblyopes, Caen) en train de développer un navigateur pour tous baptisé " La Lectrice ". " L'esprit de Windows, avec ses fenètres, ses onglets, cet univers 3D, ne correspond pas à la façon qu'ont les aveugles d'appréhender le monde. Or, nous ne le percevons pas comme vous (les voyants). Lorsqu'on débarque sur une page, nous surfons " à tatons ", comme si l'on regardait à travers un trou de serrure. "

Inaccessibilité des sites, coût du matériel... pour certains non-voyants, ce que Internet a surtout développé est une frustration encore plus grande. Un paradis -peut-être artificiel-, mais surtout fermé. " Concernant le shopping par exemple, dit Sébastien Hinderer, ce serait un pas de géant pour un aveugle de faire ses courses sur Internet, puisque c'est quelque chose de quasiment infaisable dans une grande surface. Là, on a accès a un descriptif précis des produits que l'on veut acheter. " Malheureusement, pour le moment, le shopping virtuel reste virtuel, justement, pour les non-voyants.

Dominique Burger reste toutefois confiant. " L'idée d'un Web accessible progresse bien. Surtout que cette notion concernera bientôt tout le monde. Lorsque le web va débarquer chez vous, sur votre téléphone, dans un écran minuscule, ce que vous rechercherez avant tout, ce seront les sites contenant les informations essentielles et elles seules. "

Pour ceux qui ont réussi à bien prendre en main les rennes du Web, la vie a pris un tour nouveau. Christian Lainé est formateur à l'association Horizon de Toulouse. Il enseigne à des gens qui ont le même handicap que lui à utiliser un PC et à naviguer sur le Web. " J'ai eu un début de parcours " normal " pour un aveugle, dit-il dans un sourire. D'abord accordeur de pianos, puis standardiste... Depuis trois ans que je fais partager mon expérience d'internaute aux gens, cela se passe globalement très bien et la plupart des gens s'adaptent à ces nouvelles technologies. Ce qu'ils apprécient particulièrement sur le Web, et moi aussi, c'est le fait que le handicap disparaisse. " Une liberté revendiquée également par Sébastien Hinderer " Il est clair que le Net me libère de mon handicap et ceci sur deux plans bien distincs : D'abord, il accroît mon autonomie, en me permettant d'envoyer et de recevoir du courrier sans aide extérieure mais aussi, dans le cas de sites adaptés, en m'offrant un accès sans intermédiaire à l'information. Et puis, second point, il me libère de mon handicap lui même. Il le gomme. Par exemple, lorsque je fais de l'IRC, les gens à qui je parle ignorent totalement que je suis aveugle, contrairement à ce qui se passe dans la vie réelle. Or, mon expérience tend à me convaincre que, consciemment ou non, les gens modifient leur comportement lorsqu'ils s'adressent à un aveugle. "

Malgré l'isolement dans lequel ils sont parfois plongés, de moins en moins d'aveugles ignorent encore à quel point le Net peut leur être utile. Témoin, la progression des centres de formation. Alors qu'un seul s'était ouvert l'année dernière, trois nouveaux déjà ont été inaugurés depuis le début de l'année. Certes, deux se situent à Paris, et un à Lyon : il y a encore des progrès à faire avant de faire prendre conscience aux institutions que le Net n'est pas réservé aux villes de plus de 500 000 habitants...

Encadrés

Conseils à un Webmaster

Vous vous apprêtez à monter votre propre site ? Voici quelques conseils édictés par le WAI. Pensez que rendre un site accessible à tous, c'est augmenter considérablement son nombre de visiteurs potentiels. Les aveugles, donc, mais aussi les mal-voyants et toutes les personnes handicapées, à mobilité réduite, pour qui chaque geste compte et qui peuvent se décourager très vite sur des menus déroulants interminables ou des pages de présentation qui n'en finissent pas de présenter... Sans oublier que le Net est appelé à essaimer et à envahir les téléphones, les voitures, les téléphones mobiles, etc là où la facilité d'accès, compte tenu de la taille des écrans conditionnera la visite, ou la fuite, de votre site. Suivez ces conseils dès à présent car il est plus facile de rendre un site accessible durant son édification que d'y revenir ensuite, une fois les fondations faites. Tous les détails sur le site :

www.internet.gouv.fr/francais/guide/w3c/w3c.html

 

S'équiper à l'aveugle

Si le travail nuit à la santé, l'absence de travail nuit à la cécité. En effet, pour surfer sur Internet ,mieux vaut en avoir un usage professionnel. Dans ce cas, le matériel peut être subventionné en partie (jusqu'à 70 000 francs) par l'AGEFIPH. Cet organisme centralise les " amendes " des entreprises qui n'emploient pas le quota minimum légal de 6% d'handicapés.

Matériel de base: Un PC (pentium, 32Mo RAM, carte son). Un Modem.

Matériel Adapté : En Vocal : Un éditeur, type Jaws (10 000francs). Un synthétiseur vocal (5000f). En Braille : Un afficheur. Il existe plusieurs modèles selon le nombre de caractères que peut afficher la plage braille : de 20 à 80. Le prix varie parallèlement, de 40 à 100 000 francs.

NB : Le matériel adapté ne se trouve que chez quelques revendeurs spécialisés. Ces derniers proposent aussi souvent le matériel de base. Pratique mais cela revient souvent plus cher qu'en achetant séparément le matériel de base chez un fournisseur " grand public ".

Contacts :

  • Alphabraille

    10, av du québec
    F-91944 Courtaboeuf BP 116
    Tél : 01 60 92 41 43 Fax : 01 60 92 41 45
    Courriel : alphabraille@wanadoo.fr

  • CECIAA

    14 rue Clairaut
    F-75017 Paris
    Tél : 01 53 06 93 93
    Courriel : service.clients@ceciaa.com

  • CECIAA

    24, rue Héliot
    31000 TOULOUSE
    Tél : 05 61 63 06 66

  • Eurobraille

    134-140, rue d'Aubervilliers
    75019 PARIS
    Tél : 01 55 26 91 00
    Fax : 01 55 26 91 91
    Courriel : boutique@eurobraille.fr

  • Eurobraille agence de Lyon

    18, rue Jules Vallès, 69100 VILLEURBANNE
    Tél & Fax : 04 78 65 95 95
    Courriel : agence.lyon@eurobraille.fr

  • Handialog

    37 rue de Rome
    75008 PARIS
    Tél : 33 (0)1 44 70 32 00 Fax: 33 (0)1 44 70 32 44
    Courriel : handialog@handialog.com

  • Handialog

    104 rue Tronchet
    69006 LYON
    Tél : 33 (0)4 72 44 28 22 Fax: 33 (0)4 72 44 24 18
    Courriel : handisud@handialog.com

Ma souris braille

Le chien d'aveugle de demain est une souris. Une grosse souris, certes mais il fallait ça pour caser les trois afficheurs brailles de 32 picots chacun. Un par doigts, ce qui permet aux non-voyants de reconnaître la nature des textes et , surtout, des graphiques par une analyse pixel par pixel du contenu de l'écran. Développé par la société isrélienne Virtual Touch, la souris-braille VTS devrait être commercialisée à la fin de l'été en Israël pour la somme de 5000$. Pour l'instant, pas de date de sortie prévue en France.

Des sites

  • www.braillenet.jussieu.fr/ L'association de Jussieu est riche en informations sur le handicap visuel. Il propose également une bibliothèque de documents adaptés, le serveur Hélène, dont la taille va croissant.
  • www.preventblindness.org/eye_tests/index.html Pour tester votre vision de près. Site malheureusement anglophile.
  • www.lignedevue.org/Créé par Julien Perben, non-voyant, ce site contient plein d'infos intéressantes, des articles sur la cécité et autres contacts en la matière.
  • perso.wanadoo.fr/anpea/L'ANPEA est une association fédérant les parents d'enfants non et mal-voyants.
  • typhlophile.com/ Le site d'Émile Ouellet, un non-voyant de " La Belle Province ", très riche en informations, notamment des différentes listes de diffusions existantes : (netcecite.typhlophile.com/liste.shtml). L'une d'entre elles est Netcécité (netcecite@typhlophile.com), par laquelle ont été contactés quelques intervenants de cet article.
  • www.handinaute.org/ Le petit handinaute illustrée est une e-revue bien faite qui n'oublie pas d'être impertinente. Conseillé, donc.
  • www.retina-france.asso.fr/ Retina est une association qui lutte pour vaincre les maladies de la vue et pour aider les déficients visuels.
  • www.multimania.com/pierreg/associa2.html Le site de Pierre Griffon, psychologue au centre de Rééducation fonctionnelle pour Aveugles ou Malvoyants à Marly le Roi (France). Très nombreux liens sur la cécité.
  • www.cast.org/bobby/ Bobby est un petit outil, dont la doc n'est qu'en anglais, permettant à un webmaster d'évaluer l'accessibilité de son site.


Dernière mise à jour de cette page :  25 août 2002


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

En ce 24 septembre de l'an de grâce 1715. Mort de Dom Pérignon, devenu aveugle à la fin de sa vie, moine bénédictin de l'abbaye d'Hautvilliers, près d'Epernay, qui était chargé de l'exploitation des vignobles.

Saviez-vous que :

C'est à la foire de Saint-Ovide (France), en septembre 1771, que Valentin Haüy vit des aveugles faire les clowns sous les quolibets et les rires de la foule. La vue de ces hommes impuissants, dégradés et ridiculisés le choqua profondément. Cet incident fut à l'origine de la campagne qu'il mena pour fonder ce qui fut la première école au monde réservée aux aveugles.

TyphloPensée

« La fortune est aveugle et l'argent n'a pas d'odeur, disent des communs proverbes. C'est pourquoi les financiers s'efforcent de perfectionner le toucher. »

Paul Laffitte - Jéroboam ou la finance sans méningite

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 20 janvier 2012
© 1996/2017; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.