Les Actes du Forum de l'U.M.A. - Juin 1997

Table des matières

LES ATELIERS

Deuxième partie : Les grands défis

V. Prévention et diagnostic
Bilan de la cécité dans le monde

Agence internationale pour la Prévention de la Cécité

On constate que pour une population mondiale de cinq milliards quatre cent soixante millions de personnes (5 460 000 000), il y a 35 millions d'aveugles à travers le monde. Les principales causes de cécité sont, par ordre décroissant : la cataracte, le trachome et le glaucome. Toutefois, il y a des variations importantes selon les régions du monde impliquées.

Dans des pays où l'économie est bien développée, comme l'Europe ou les Amériques, le pourcentage de personnes aveugles est de 8% pour l'Europe et de 9% pour les Amériques. Les principales causes de cécité pour ces pays sont le glaucome, la dégénérescence maculaire et le diabète.

Dans l'Est de la Méditerranée, le pourcentage d'aveugles est également de 8%, mais on retrouve comme causes principales de cécité la cataracte, suivie du trachome, puis de la carence en vitamine A.

L'Afrique, qui regroupe 10% de la population mondiale, regroupe 19% des aveugles à travers le monde. La principale cause de cécité est encore la cataracte, suivie du trachome et de l'onchocercose.

Dans les pays d'Asie du Sud-Est, qui regroupent 25% de la population mondiale, ils sont responsables de 29% des cas de cécité. Quant aux pays du Pacifique-Ouest, qui comptent 28% de la population mondiale, on y retrouve 29% de la population aveugle. Dans ces deux groupes de pays, les principales causes demeurent la cataracte, suivie du glaucome et de la carence en vitamine A.

Il est évident que la principale cause de la cécité à travers le monde demeure la cataracte, laquelle est une condition traitable. Le trachome est également traitable, et peut même être prévenu par des moyens simples comme l'hygiène et une meilleure alimentation.

Interventions récentes ayant réduit les coûts associés au maintien de la vision

Il est important d'intégrer ces programmes dans le système de soins généraux de base, ce qui diminue les coûts et augmente l'efficacité des travailleurs en soin de santé de première ligne. Les travailleurs sociaux peuvent très bien agir pour les soins oculaires de première ligne. Un deuxième groupe d'intervenants, qui peuvent avoir un rôle très important en soins oculaires, sont les travailleurs sociaux en milieu communautaire de réadaptation; ceux-ci ont l'avantage d'intervenir auprès des adultes, alors que les travailleurs en soins de santé de première ligne agissent surtout au niveau mère-enfant.

Cataractes

C'est encore la première cause de cécité dans le monde, et c'est une cause qui se traite :

L'exemple d'Aravind

Ce centre est devenu un modèle à travers le monde pour la prévention de la cécité et la restauration de la vision. Son fondateur le docteur V et les membres de sa famille donnent une dimension spirituelle à cette institution humanitaire, qui soigne de façon prépondérante les pauvres et les démunis. En l'espace de 20 ans, elle est passée d'une clinique de 11 lits à un centre d'envergure mondiale, comprenant un réseau de 4 hôpitaux ou instituts pour les yeux et plus de 1 300 lits, une manufacture de lentilles intra-oculaires (Aurolab) et un hôpital pédiatrique. Cet hôpital pour enfants joue un rôle important de prévention, grâce à des programmes d'accès aux villages ("outreach services"); de plus, on vise à réduire les problèmes de malnutrition et de cécité.

Le concept de son fondateur s'inspire des chaînes de restaurants de type McDonald :

La cécité à travers le monde : bilan 1990-1994
Régions : Afrique
Régions : Amériques
Régions : Est de la Méditerranée
Régions : Europe
Régions : Asie du Sud-Est
Régions : Pacifique Ouest
TOTAL : Population (millions) : 5 460 (100%)

Dr Michel Laflamme, ophtalmologiste
Hôtel-Dieu de Montréal
(Québec)


Découlant également de cet atelier