Les Actes du Forum de l'U.M.A. - Juin 1997

Table des matières

Mot de la fin

Les communications et l'échange d'information ont toujours occupé chez moi une place très importante. Je ne sais si cela tient au fait que je sois handicapé de la vue...

Ayant eu le privilège, par ailleurs, de rencontrer un nombre important de représentants d'associations et d'organismes de et pour personnes handicapées de la vue, tant en Amérique du Nord, qu'en Europe et en Afrique, j'ai été en mesure de constater que l'absence d'échanges, de partage des connaissances et de collaboration entre ces organisations - partageant bien souvent un objectif commun - constituait une lacune importante. Dans nos pays dits bien nantis, ceci est pratiquement sans conséquence, car les associations et les organismes trouvent les moyens de développer des services répondant aux besoins des aveugles du pays.

Toutefois, ce manque de communication entre associations et organismes devient beaucoup plus critique dans les pays en développement, où les services aux personnes aveugles, quand ils existent, sont des plus rudimentaires et les ressources bien infimes.

Voilà l'essence de la réflexion qui m'a conduit à rêver d'une table de concertation qui regrouperait entre eux les pays francophones du Nord et du Sud et où chacun pourrait échanger avec ses pairs, faire part de ses expériences, faire connaître ses services et développer ainsi une plus grande coopération, une intime complicité.

Grâce à vous tous, qui avez partagé avec moi ce rêve, qui avez investi temps et énergie, il nous fut possible de tenir à Montréal un premier Forum des pays francophones de l'UMA.

Cette première rencontre internationale a connu aux yeux des organisateurs et des participants un franc succès; elle aura permis de resserrer les liens et d'ouvrir la voie à de nouvelles collaborations. Maintenant, il appartient à chacun d'entre nous, selon sa volonté et ses capacités, de faire en sorte que le Forum des pays francophones de l'UMA devienne, comme il le fut unanimement souhaité par les participants, une tribune permanente d'échange, de concertation et de coopération entre les personnes aveugles de la Francophonie.

Je désire remercier tous ceux et celles qui ont contribué à la réussite de ce premier Forum et se sont déjà engagés à faire route avec nous dans la poursuite de notre idéal.

Pierre-Paul Bélanger
Coordonnateur


Table des matières