Les Actes du Forum de l'U.M.A. - Juin 1997

Table des matières

Textes complémentaires

Présentation sur la situation des femmes

C'est vraiment un grand plaisir pour moi d'être ici pour vous parler de la situation des femmes aveugles ainsi que du Forum mondial des femmes aveugles qui a eu lieu à Toronto, avant l'Assemblée générale de l'Union mondiale des aveugles.

J'étais heureuse d'être choisie comme présidente du Comité sur le statut des femmes aveugles pour la région de l'Amérique du Nord/Caraïbes, et de représenter cette région aux comités internationaux du statut des femmes aveugles et des droits de l'homme.

Aujourd'hui, je voudrais présenter les problèmes particuliers des femmes aveugles et handicapées visuelles, et les démarches entreprises par l'Union Mondiale des Aveugles pour améliorer la situation des femmes.

Les femmes aveugles rencontrent certaines difficultés liées à la fois à leur sexe et également à leur handicap. Elles vivent donc plus de problèmes que les femmes voyantes et que les hommes aveugles.

Par exemple, les femmes aveugles n'ont pas le même accès aux services, surtout dans les régions où ces services sont peu nombreux. De ce fait, les femmes aveugles ne peuvent souvent pas profiter d'une bonne éducation, de services de réadaptation et d'un emploi. Elles ne jouissent pas de chances égales dans leur recherche d'autonomie.

Il est évident que les problèmes mentionnés sont beaucoup plus sévères dans les pays sous-développés, où il y a bien sûr des lacunes importantes pour tous les citoyens. Cependant, même dans les pays industrialisés, on peut reconnaître des différences, même si elles y sont peut-être un peu plus subtiles.

Dans certaines régions du globe, on considère que les femmes aveugles n'ont pas les compétences nécessaires pour s'occuper de la famille, pour garder les enfants, etc. Il arrive souvent qu'elles sont abandonnées et isolées dans la communauté. Elles peuvent aussi être assujetties à des abus et il arrive que, dans certains pays, les femmes aveugles soient forcées à se prostituer pour gagner leur vie et celle de leur famille.

Le Comité sur le statut des femmes aveugles de l'UMA est en vigueur depuis la formation de l'UMA, en 1984, et déjà des interventions importantes auprès des femmes aveugles étaient menées avant la création de l'UMA.

Le comité s'est donné pour objectif de voir à l'amélioration de la situation des femmes aveugles et ce, surtout dans les pays en voie de développement. Le comité considère que des gains réels au chapitre des conditions de vie des femmes aveugles sont fonction de la participation des femmes elles-mêmes dans le processus de prise de décision et dans la gestion des organismes qui les desservent.

Auparavant, il y avait un manque de représentation des femmes à tous les niveaux décisionnels de l'UMA ainsi que des organismes qui en sont membres. Une stratégie importante mise de l'avant fut donc d'augmenter la participation des femmes dans la prise de décision aux niveaux régional, national et international.

Pour atteindre les objectifs du comité et améliorer la situation des femmes aveugles, les membres ont développé un plan d'action pour le quadrennium, de 1992-1996.

Une fois qu'il fut décidé que la tâche la plus importante était de mettre en oeuvre ce plan d'action, le comité s'est affairé à identifier les femmes aveugles dans chacune des régions de l'UMA. Par la suite, nous avons organisé et tenu des ateliers régionaux dans six des sept régions de l'UMA.

Les buts de ces ateliers étaient les suivants :

Le Forum des femmes aveugles

Le Forum mondial des femmes aveugles a eu lieu avant l'Assemblée générale de l'UMA et a permis de présenter le travail effectué par les ateliers régionaux.

Le Forum avait comme objectifs :

Nous pouvons conclure que le Forum des femmes aveugles a connu un excellent succès.

Voici, en bref, les résultats obtenus :

Le forum a aussi présenté sept résolutions à l'Assemblée générale pour favoriser la situation des femmes aveugles.

Je vous épargne la lecture de toutes ces recommandations mais les points majeurs sont les suivants :

Toutes ces résolutions ont été entérinées par l'Assemblée générale de l'UMA.

Une autre retombée importante du Forum des femmes et de l'Assemblée générale est que le poste premier vice-président de l'UMA est maintenant attribué à une femme, une des présidentes régionales.

Pendant le forum, on parlait de rêve :

Le défi pour toutes et tous est de continuer à partager ce rêve et d'agir ensemble pour s'assurer qu'il soit réalisé pour toutes les femmes, les hommes et les enfants aveugles et handicapés visuels de notre planète.

Penny Hartin
Directrice générale
Institut national canadien pour les aveugles
Division du Québec
(Québec)


Table des matières